Retours amers

de Fabrice Pichon

retours amers fabrice pichon

Concarneau. Marianne Bracq commissaire en disponibilité a rendez vous avec un contact qui doit enfin lui révéler les secrets de ses origines familiales.

Besançon : L’équipe du SRPJ, en l’absence de son chef, Marianne Bracq, est sur la piste d’un serial killer particulièrement inventif quant à sa façon de mutiler ses victimes.
Le psychopathe assouvit-il une vengeance ? Cherche-t-il à faire sortir Marianne Bracq de sa demi retraite ? Ces meurtres ont-ils un lien avec la secte qui avait enlevé le frère de la commissaire ?
Mais au fait qu’est devenu ce mystérieux frangin ?
Autant de questions qui poussent l’héroïne à prendre les choses en mains et pas avec des pincettes.
 
Retours amers est le troisième épisode des aventures de Marianne Bracq. La commissaire à ses fans, nombreux, qui attendent depuis longtemps son retour. 
 
Fabrice Pichon après Plusdeprobleme.com a donc décidé de faire revivre cette policière pas très politiquement correcte mais diablement séduisante.

Du même auteur aux Editions Lajouanie :

21,00 €

≡ Cet ouvrage au format numérique (ebook)

Extraits

«  À part dans ses rêves, il n’aurait pas pensé que mettre un homme à terre soit aussi facile. Il sent les muscles de ses bras tressaillir. Il ignore la douleur qu’il ressent, l’énergie qu’il doit déployer. Il jubile, apprécie le moment présent… enfin. Il sent la respiration de plus en plus difficile de sa victime. Chaque inspiration est comme la dernière.  »

***

«  Négocier avec le commandant d’un cargo turc, battant pavillon panaméen, à destination de l’Europe n’a pas été le plus difficile. S’assurer qu’elle ne risquerait rien pendant le voyage n’a pas été simple : Je transporte la marchandise, le reste ne me regarde pas, avait lancé le gros bonhomme engoncé dans sa veste aux galons douteux. Tout se négocie, tout est une question de prix.  »

***

«  La face inexpressive du psy s’illumina d’un discret rictus de satisfaction. La patiente était en larmes.

–  Je crois que nous en avons bientôt terminé. Maintenant que vous avez nommé ce qui vous ronge, nous allons avancer.

–  Je ne peux pas pardonner Docteur. J’ai eu envie de le tuer.  »

Newsletter

Sky Bet by bettingy.com