de Jean-François Pasques

Mortelle canicule de Jean-Francois Pasques aux Editions Lajouanie

Été 2003. La canicule fait rage dans Paris. Des températures supérieures à 40 °C sont atteintes. La surmortalité explose, on réquisitionne un hangar réfrigéré à Rungis afin d’y entreposer les dépouilles. Plus de quinze mille décès seront attribués à cette vague de chaleur.

Le commandant Delestran est chargé d’accueillir la fraîchement diplômée Victoire  Beaumont. Il emmène la jeune lieutenant à l’Institut médico-légal de Paris, où les légistes sont littéralement débordés par la situation sanitaire. Là, alors qu’un médecin entrouvre un sac à corps, l’officier renifle une odeur caractéristique. Il en est certain : la jeune femme dont le corps sans vie vient d’arriver à la morgue n’est pas morte d’un coup de chaleur.
 
Jean-François  Pasques nous invite à suivre une enquête comme si on y était, et même mieux que si on y était. On se documente, on apprend, on découvre, on se passionne  ! Mortelle canicule est une formidable plongée au cœur de la police judiciaire et de la médecine légale. On dirait du Simenon, c’est dire  !

 

19,00 € Ajouter au panier

bouton ouvrage version numerique 999

Extraits
L'Auteur
Fiche technique

«  Le thermomètre indiquait 42 °C, un record ! Il était 15 h, la chaleur brûlait les yeux. On s’enfonçait dans le magma de la canicule désormais installée dans la capitale depuis plusieurs jours. On ne cherchait plus à lutter, on se laissait fondre.  » 
 
***
 
«  –  C’était impressionnant, une femme étranglée par son mari ! Et le légiste était vraiment sympa. Il m’a tout montré, surtout les deux cornes de l’os hyoïde, au niveau du larynx, qui étaient brisées, c’était parlant. Par contre, le reste, il y avait des passages qui… secouent ! Avec l’odeur, c’était insoutenable. J’étais pas préparée à ça ! Et puis c’était long…  »
 
***
 
«  À la hauteur du square d’Anvers, ils s’arrêtèrent sur un emplacement livraison en abaissant le pare-soleil police.
–  Dans Paris, on peut se le permettre. Mais si tu vas en banlieue, je te déconseille d’afficher la couleur. Tu risques de devoir faire appel à la dépanneuse pour quitter les lieux…
–  Ça sent le vécu  !
–  Après une perquis’, quand tu retournes à ton véhicule avec le gardé à vue et que tu le retrouves monté sur quatre parpaings… Je peux te dire que la dépanneuse, tu es content de la voir arriver.  »

Jean Francois Pasques

Jean-François  Pasques est capitaine de police à Nantes. Avant d’entrer dans la grande maison il y a une vingtaine d’années, il a travaillé dans un laboratoire de recherche, en tant que chimiste. Mortelle  canicule est son sixième roman.

Parution : 05 juillet 2019

Prix : 19 euros

Format : 13 cm x 19 cm.

344 pages

EAN: 9782370471161

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
TOUT ACCEPTER
TOUT REFUSER
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner