Lynwood Miller, Pas de printemps pour Éli

de Sandrine Roy

lynwood miller 2 sandrine roy

Lynwood Miller, le retour !

Le beau mais ténébreux ex-GI coule le parfait amour avec la jeune, belle mais très curieuse Éli. Tous deux profitent béatement des douceurs de l’été pyrénéen lorsqu'un coup de téléphone vient rompre cette quiétude : le père de Lynwood est décédé. L’ancien membre des forces spéciales américaines va devoir retourner au Texas pour l’enterrement. Il va lui falloir aussi révéler à ce qui reste de sa famillle qu’il n’est pas mort depuis vingt ans ! Sa fiancée est, bien sûr, du voyage. Tout juste arrivé dans le ranch familial pour les obsèques, le couple découvre que des truands font pression sur James, le frère de Lynwood, qui doit juger – et condamner ? – un redoutable trafiquant…
 
Drogue, assassinat, enlèvement, poursuites, massacre, rien ne manque à cette nouvelle aventure de Lynwood Miller au pays des cow-boys et… du gaz de schiste. Il faudra toute la détermination et les compétences particulières de l’ancien soldat et les pouvoirs quelque peu stupéfiants d’Éli pour sauver leurs proches des agissements de la pègre.
 
Suspense, amour, rebondissements et pouvoirs extraordinaires garantis.
 
Egalement aux Editions Lajouanie : Lynwood Miller
 
18,00 €

≡ Cet ouvrage au format numérique (ebook)

Extraits

«  Une voix au fort accent américain demandait à parler à Lynwood Miller. Personne n’était au courant de leur présence ici. Cet appel des États-Unis n’avait rien de rassurant…  »

***

«  La lumière s’alluma. Le spectacle qu’ils découvrirent alors dépassait toutes ses espérances. Il y avait là tout un arsenal  ! Les murs étaient couverts d’étagères et de râteliers où reposaient toutes sortes d’armes allant du lance-roquette au revolver, en passant par des pistolets automatiques, des M 16, des grenades et des fusils à pompe. Un véritable paradis.  »

***

«  Il attrapa l’homme, le souleva et força sa tête à descendre au-dessus de la plaque électrique. Une larme tomba et s’évapora en émettant un crépite­ment peu enga­geant. Plus les secondes passaient et plus la main de Lynwood appuyait sur le crâne dont la joue, et l’œil, commençaient à se dessécher dangereusement.  »

Newsletter

Sky Bet by bettingy.com